Nouvelles brèves
Accueil / AQDR National / Mot de la présidente Judith Gagnon

Mot de la présidente Judith Gagnon

COVID-19 Un défi de société : Vivre ensemble en situation de crise tout en protégeant les plus vulnérables

L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) prend acte des mesures exceptionnelles prises par le gouvernement du Québec dans ses efforts pour contrôler la pandémie de la COVID-19. Présentement, le Québec, tout comme plusieurs autres sociétés à travers le monde, fait face à une crise sanitaire majeure. La lutte contre un ennemi la COVID-19, un tueur en puissance, demande des actions rapides, continues et souvent contraignantes. Le temps presse et il faut gagner. Les aînés, surtout ceux de plus de 70 ans, sont les plus touchés. Pour juguler la contagion de la COVID-19, des mesures de quarantaine sont nécessaires. Les déplacements inutiles et les rassemblements sont à éviter. Il faut alléger la charge des travailleurs du réseau de la santé et aplatir la courbe de propagation pour protéger notre infrastructure de santé publique. L’AQDR lance un mot d’ordre aux aînés : « S’il vous plaît, restez chez vous le plus possible, ne vous exposez pas aux virus. Soyez conscients que la mesure n’a pas été mise en place de gaieté de cœur, elle est essentielle et doit être respectée. Je sais cependant que vous pouvez éprouver de l’angoisse face à cette situation et vous sentir très mal. L’émotion peut même aller jusqu’à vous faire mal dans le corps et dans l’âme. On peut aussi perdre ses repères. Mais respirez tranquillement, restez calme et suivez les consignes » affirme Judith Gagnon, présidente de l’AQDR.

L’AQDR trouve tout aussi important pour toute la société d’avoir du respect et de la compassion pour les personnes aînées qui se retrouvent dans des centres d’achat ou autres lieux publics. « Vous ne savez pas si ces personnes sont seules sans réseau et sans famille, obligées de sortir pour faire leurs courses. Pourquoi ne pas leur parler doucement et leur demander s’ils n’ont pas besoin d’aide » souligne Judith Gagnon présidente de l’AQDR. Le Québec est une société basée sur des valeurs d’entraide et la solidarité sociale. Pourquoi ne pas profiter de la crise et créer une opportunité de tisser nos liens intergénérationnels ? L’AQDR encourage la bientraitance envers les personnes aînées et fait appel au civisme. « Il faut toujours se demander si nous aurions le même comportement si c’était notre mère ou notre père » souligne Judith Gagnon, présidente de l’AQDR. Toutefois, elle rappelle aux aînés qu’ils ont eux aussi une responsabilité, celle de suivre les consignes pour leur sécurité. Leurs gestes peuvent également être lourds de conséquences et avoir un impact sur toute la société.

À propos de l’AQDR L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) nationale a pour mission principale la défense des droits des personnes retraitées et préretraitées. L’organisme regroupe plus de 23 000 retraités et préretraités regroupées dans 42 sections de partout au Québec. Depuis plus de 40 ans, l’AQDR est présente dans la société québécoise.

Renseignement : Madame Judith Gagnon, présidente de l’AQDR nationale 418-997-4606 info.aqdrquebec@gmail.com

Partager!

Vérifiez également

Guide autosoins

Votre domicile est votre premier lieu de soins. Ce guide a pour but de vous …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *