Nouvelles brèves
Accueil / Autres publications / DIRECTIVES POUR PRÉVENIR LE DÉCONDITIONNEMENT CHEZ LA PERSONNE AÎNÉE ISOLÉE DANS SON MILIEU DE VIE EN CONTEXTE DE PANDÉMIE

DIRECTIVES POUR PRÉVENIR LE DÉCONDITIONNEMENT CHEZ LA PERSONNE AÎNÉE ISOLÉE DANS SON MILIEU DE VIE EN CONTEXTE DE PANDÉMIE

Dans le contexte actuel de pandémie, les personnes aînées sont plus à risque de déconditionnement moteur (perte d’indépendance), cognitif (perte d’autonomie) et social (perte des liens sociaux) dû aux mesures de confinement. Ce déconditionnement entraîne des 1) troubles de l’équilibre et de la marche induisant un risque de chutes récurrentes et de fractures élevé, 2) un déclin des performances cognitives avec risque de confusion, 3) une diminution des capacités cardio-respiratoires avec un risque d’insuffisance cardiaque et d’infection en autre. L’ensemble de ces complications peut mener à une hospitalisation voir au décès. Il est donc important de mettre en place des interventions pour prévenir le déconditionnement des personnes aînées.

Télécharger (PDF, 1.55MB)

Partager!

Vérifiez également

Rapport d’enquête sur les impacts de la COVID-19 sur les membres de l’AQDR

L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR) dévoile les résultats …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *